Depuis plusieurs années, la conservation de la semence et l’insémination artificielle se sont développées et intéressent de plus en plus d’éleveurs canins.

La congélation de la semence permet de conserver pendant une durée indéfinie le potentiel génétique d’un animal. Elle offre ainsi la possibilité de transmettre ce potentiel à la descendance lorsque l’animal ne pourra plus reproduire, suite à des affections pathologiques ou à la vieillesse, ou après sa mort.

La congélation permet également de transporter la semence sur de longues distances sans avoir à faire subir le voyage au mâle ou à la femelle, ce qui est particulièrement stressant pour l’animal et donc néfaste au bon déroulement de l’accouplement et de la fécondation.
De plus, la législation de nombreux pays est de plus en plus contraignante pour l’introduction d’animaux sur leur territoire, avec parfois des quarantaines de plusieurs jours ce qui rend impossible un accouplement au moment le plus propice du cycle de la femelle.

La congélation et le transport de la semence permettent alors de s’affranchir de ces problèmes.
Le transport de la semence congelée permet également une dispersion incomparable de caractères génétiques intéressants.

En plus de ces avantages spécifiques, l’utilisation de semence congelée permet de bénéficier de ceux de l’insémination artificielle, c’est-à-dire :

  • -  la réduction du risque de transmission d’agents infectieux au mâle, et

  • -  la résolution des difficultés d’accouplement, qu’elles soient d’origine anatomique,

    fonctionnelle ou comportementale.